08 février 2010

"The Invention of Lying" de Ricky Gervais : pas encore sorti en France, déjà en DVD ailleurs...

Ricky Gervais est un drôle d'animal, et même si son grand triomphe fut la géniale série "The Office" (GB, bien sûr), il jouit toujours d'un capital de crédibilité inentamé. "The Invention of Lying" le voit nous pondre un scénario insensé, archi-conceptuel, qui dynamite nombre de conventions du cinéma "hollywoodien", et à défaut d'être hilarant (le film est même largement sinistre dans sa description d'un monde rendu littéralement stérile dans son impuissance à mentir, donc à fictionner), nous bluffer par... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 05:51 - - Permalien [#]
Tags : ,

07 février 2010

"Il Était Une Fois en France" - Tome 1 : Découvrez une partie de l'histoire de France que vous ignoriez !

Série qui commence à avoir une vraie réputation, "Il Était Une Fois en France" travaille sur une période fondamentale de l'histoire de France, mais aussi une période volontairement gommée des mémoires (et des livres d'histoire) : celle de la collaboration et de l'après guerre, quand s'est joué le destin et la structure future de la société française, dans un chaos d'alliances contre-nature et de trafics peu glorieux. A partir de personnages réels, finement croqués dans un récit fragmenté en plusieurs époques (la lecture en... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:18 - - Permalien [#]
Tags :
06 février 2010

Arctic Monkeys au Palacio Vistalegre le vendredi 5 février

"22 h 00 pile : on part pour 1 h 25 de plaisir avec Alex Turner et sa bande de (nouveaux...) chevelus. 1 h 25 basée avant tout sur le nouvel album, "Humbug", que personnellement je trouve bien supérieur aux deux précédents, plus mûr, plus ample, plus mystérieux et moins malin. 1 h 25 à constater que "Arctic Monleys Ver 2.010" est devenu le grand groupe promis depuis les origines. Un groupe capable de grandes chansons presque pop (Cornerstone), de cavalcades effrénées, de breaks et de changements de rythme... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:18 - - Permalien [#]
Tags : , ,
05 février 2010

The Raveonettes à la Sala Heineken le mercredi 3 février

<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:Verdana; panose-1:2 11 6 4 3 5 4 4 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:swiss; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:536871559 0 0 0 415 0;} /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-parent:""; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:"Times New Roman"; mso-fareast-font-family:"Times New Roman";} ... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:36 - - Permalien [#]
Tags : , ,
04 février 2010

"L'OuvreTemps" de Christin et Mézières : Valérian et Laureline, c'est fini !

"Valérian et Laureline", c'est fini… même si Christin a la jolie intuition de clore sa saga - jadis brillante voire indispensable, mais qui s'est délitée de manière terrible au fil des années - par un recommencement. L'ambition de cet "OuvreTemps" est de sortir nos deux héros de l'impasse temporelle dans laquelle les circonvolutions scénaristiques de la saga les a placés, et pour cela, Christin ne recule devant aucune facilité, comme ce fameux et inexplicable "ouvretemps", justement, sorte de deus... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 05:55 - - Permalien [#]
Tags :
03 février 2010

Déjeuner dans le noir...

A 50 kms au nord de Madrid, il existe une petite ville d'une laideur confondante et au nom prédestiné (El Molar, ce qui permet tous les jeux de mots aux francophones), vers laquelle nombre de madrilènes se précipitent le week-end pour en encombrer les stationnements et déjeuner dans l'un de ses nombreux et célèbres restaurants 'a demi troglodytes : en effet, El Molar possède une (petite) colline autour de laquelle se sont installés des restaurants traditionnels qui exploitent les cavernes naturelles en son sein (... en fait, ce sont... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 05:40 - - Permalien [#]

02 février 2010

(Séance de rattrapage) "The Visitor" de Tim McCarthy

Difficile devant ce superbe "The Visitor" de ne pas faire le parallèle avec la situation française en matière de traitement des immigrés clandestins, et de ne pas penser au film de Lioret, "Welcome". Mais, par rapport à ce dernier, le film de McCarthy dispose d'un certain nombre d'atouts encore plus convaincants : un acteur exceptionnel, Richard Jenkins, qui accède enfin à un grand rôle après une carrière de quasi-figurant, et qui est d'une justesse infinie dans la description ultra-précise du trajet d'un homme qui... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:40 - - Permalien [#]
01 février 2010

(Séance de rattrapage) "Une Arnaque Presque Parfaite" de Rian Johnson

Finalement, le meilleur de "Une Arnaque presque Parfaite" tient dans ses dix minutes d'introduction, envisagées comme une présentation programmatique de la vie de ses personnages, mais qui finit par dépasser les ambitions du scénariste et du metteur en scène, et constituera non seulement la matrice du film, mais aussi son "modèle" parfait, un peu comme le pilote brillant d'une série qui ne sera plus ensuite égalé ! Car après, entre chichis inutiles de la mise en scène, tendance lourde à l'onirisme fantastique,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 15:33 - - Permalien [#]
31 janvier 2010

(Séance de rattrapage) "Departures" de Yojiro Takita

On n'attends pas forcément des miracles d'un film aussi furieusement consensuel que ce "Departures", d'autant qu''il a ramassé en 2009 l'Oscar du meilleur Film Etranger, prix qui couronne systématiquement des films sans intérêt. Pourtant, quand il s'aventure, dans sa première partie surtout, sur le terrain déjà magnifiquement balisé par "Six Feet Under", Takita convainc formidablement : mélangeant humour à froid - à la limite du burlesque, bien vu ! - et suprême délicatesse, il égale presque les intuitions de la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:48 - - Permalien [#]
Tags :
29 janvier 2010

"Invictus" de Clint Eastwood

Si "Invictus" ne figurera certainement pas parmi les plus grands films d'Eastwood, principalement parce que ses 30 dernières minutes, pour exaltantes qu'elles soient, ne dérogent pas d'un poil aux figures imposées du film "de sport", il reste néanmoins suffisamment de vrais "grands moments" de cinéma pour nous ravir, et ce comme peu de films savent le faire. Conjuguant une leçon eastwoodienne sur l'intelligence politique (qui pousse le film vers un domaine "théorique" un peu didactique mais... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 05:37 - - Permalien [#]
Tags :