18 janvier 2010

"Mères et Filles" de Julie Lopes-Curval

Qu'est-ce qui pose le plus de problème dans un film comme "Mères et filles" ? Le ressassement de clichés sur les traumas familiaux, forcément transmis des mères aux filles (comme dit un personnage du film : les hommes ne comptent pas ici... même s'ils sont ceux par lesquels le mal arrive, quand même) ? La maladresse insigne dont Julie Lopes-Curval fait preuve quand elle figure des "rencontres" imaginaires entre petite-fille perdue et grand-mère disparue, à la limite du ridicule ? La lâcheté patente dont le film... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

17 janvier 2010

"Ghost World" de Daniel Clowes : Lynch est encore loin...

Il est toujours un peu gênant de ne pas vraiment adorer un livre "classique", sur lequel les avis sont généralement dithyrambiques : vous vous demandez forcément si ce n'est pas vous qui avez quelque chose qui "cloche", comme ces deux adolescentes bien perdues que décrit Clowes dans son célébrissime "Ghost World" ! Bon, pour moi, même si le trait est d'une belle élégance, même s'il y a dans ce livre le déploiement d'une vraie sensibilité face aux états d'âme féminins (un genre de BD pas très courant aux... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
16 janvier 2010

"Disque d'Or" de Vive la Fête : pas ma tasse de thé, ni mon verre de sangria, d'ailleurs...

VlfPersonnellement, et à la différence de certains de mes amis, je ne supporte pas l'école "gainsbourg" de voix féminines acidulées et sexy, cette variété française que, de France Gall à Lio, le monde nous a "envié" (LOL). Que les Belges de Vive la Fête rafraichissent leur électro-techno de sucreries de ce genre-là, et s'avèrent fans de Daho jusqu'à le plagier les amuse sans doute... moi, ça m'horripile. Et lorsque la techno prend le dessus, on se trémousse, certes (Vive la Fête, quand même !), mais tout... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 05:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 janvier 2010

Dominique A au Neu ! Club (Madrid) le Jeudi 14 Janvier

<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:Verdana; panose-1:2 11 6 4 3 5 4 4 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:swiss; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:536871559 0 0 0 415 0;} /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-parent:""; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:"Times New... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
14 janvier 2010

Adieu, Rohmer

Même si, au moment de faire le genre de listes et de bilans qu'on aime tous tant faire, je place probablement Eric Rohmer très haut dans la liste de mes réalisateurs français préférés de tous les temps (allez, on va dire dans le Top 3, avec Pialat et Renoir), ce genre de choses n'a pas beaucoup d'importance si je repense à la manière dont les films d'Eric Rohmer ont accompagné ma vie, mes histoires personnelles, l'évolution de mes sentiments... sans doute particulièrement au cours des années 80, années merveilleuses pendant lesquelles... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
13 janvier 2010

Flash Back : Que restera-t-il de Michael jackson ? Sans doute pas le "Live In Bucharest"

Curieusement, alors que l'on parle d'un homme qui a donné les concerts les plus immensément populaires de l'histoire de la pop music, il n'existe que peu d'enregistrements intégraux de ces shows "légendaires".Pour cela seulement, ce "Live in Bucharest" constitue un témoignage indispensable, et quelques passages ("Smooth Criminal", le final de "Billy Jean" - magique -,"Black and White", "Man In The Mirror") combinant magnifiquement danse, chant et charisme de la star... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 05:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

12 janvier 2010

"Lungs" de Florence + The Machine : furie néo-baba ou mainstream soul ?

Le moins qu'on puisse dire, c'est que je n'avais pas été séduit par Florence Welch en la découvrant sur scène alors qu'elle était encore une inconnue, en Mai 2008 : son happening extatique et néo-bab, me rappelait trop les dérives allumées dont étaient coutumiers les "artistes" des années 70. Il est pourtant difficile d'ignorer "Lungs", un premier album qui fait grand bruit en Angleterre… C'est que, au-delà de la (légère) irritation que l'on peut encore ressentir devant le mélange de névrose et de furie... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
11 janvier 2010

(Séance de rattrapage) "Anges & Démons" de Ron Howard

A la différence du navet absolu qu'avait été l'adaptation par la même équipe de "Da Vinci Code", cet "Anges & Démons" arrive à remplir à peu près son programme d'honnête thriller d'action en forme de jeu de piste dans une Rome superbe - qui a elle seule justifie le film, mais le réduit aussi à une bien piètre visite guidée, par trop mécanique et peu inspirée. Car, si l'on félicitera les scénaristes d'avoir cette fois "trahi" la prose standardisée du bien piètre écrivain qu'est Dan Brown (et en... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 05:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 janvier 2010

(Séance de rattrapage) "The International" de Tom Twyker

"L'enquête" commence magnifiquement, et nous rappelle combien nous avions jadis confiance en Tom Twyker pour faire du cinéma "commercial" de qualité : à partir d'un scénario malin construit autour de l'affaire Clearstream (la vraie, pas celle des politicards français…), il réalise une fiction paranoïaque et stylisée du plus bel effet, qui laisse pendant une bonne heure espérer un vrai petit chef d'œuvre dans le genre pas si commun du polar intelligent. Malheureusement, sans qu'on perçoive à quel moment le film... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 05:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 janvier 2010

Et si on revenait sur "Avatar" ?

L’une des plus belles réussites de Cameron dans « Avatar », et ce qui semble expliquer le succès colossal presque inattendu du film à travers le monde, c’est la manière dont il conduit le spectateur à accompagner pas à pas le héros du film dans sa découvert émerveillée d’un monde « autre » (ou plutôt « originel », où l’équilibre naturel est encore préservé)... en jouant avec la durée, en permettant – grâce à la technologie 3-D – le partage même de l’expérience visuelle, auditive, tactile presque... bref en rendant non seulement... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 05:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,