20 octobre 2008

"Desperate Housewives - Saison 3" - Ah ! Qu'elle est belle, la série americaine...

Ah ! Qu'elle est belle la série TV US quand elle s'appelle "Desperate Housewives" et qu'elle aborde sa troisième saison avec autant de brio, et d'intelligence. Des intrigues reserrées et pétarandes, des personnages aussi excessifs et farfelus que prodigieusement ancrés dans la réalité quotidienne de la "upper middle class" américaine, une mise en scène un peu stakhanoviste, mais qui décline avec une fluidité incomparable les trucs et techniques de la comédie classique comme du thriller, histoire de nous transformer... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 05:18 - - Permalien [#]
Tags :

19 octobre 2008

"Rascalize" de The Rascals - Arrivés trop tard ?

The Rascals ont un handicap certain, arriver après Arctic Monkeys et The Coral, deux groupes phares de la pop anglaise de ces cinq dernières années que leur musique évoque cruellement : la voix de Miles Kane sonne comme celle d'Alex Turner, son meilleur copain, tandis que sa guitare reprend les cavalcades effrénées de The Coral. Pourtant, ce "Rascalize", qu'on a d'abord envie de classer dans la section "plagiat sans intérêt" de sa discothèque, révèlera sur la longueur des charmes étonnants : quelques mélodies... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 11:47 - - Permalien [#]
Tags :
18 octobre 2008

"20th Century Boys" - Vol 11, Kanna face à la vérité sur ses parents...

Voici donc un épisode quasi dépressif de 20th Century Boys, qui voit Kanna - qui n'a jamais été la plus excitante des personnages de ce manga (à mon humble avis, c'est au contraire le point faible du récit, tant elle tranche au milieu de la galerie de héros ou anti-héros hauts en couleurs qui le peuplent) - découvrir plus l'atroce vérité sur sa mère (personnage invisible, quasi "en creux" dans la première partie du manga)... Alors, évidemment, il y a une indéniable beauté dans ce triste périple dans un laboratoire en ruine,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:24 - - Permalien [#]
Tags : , ,
17 octobre 2008

"Revolution Rock" - The Clash filmés sur scène...

On ne peut que s'attrister du manque quasi total d'enregistrements vidéo corrects de Clash en live : considérant qu'il s'agit là de l'un des plus grands groupes de rock ayant jamais existé, cela tient littéralement de la tragédie culturelle... Ce DVD de compilation des rares enregistrements existants ne nous réconfortera que marginalement : images et sons largement pourris, filmage à la truelle, morceaux tronqués... Il faut bien que ce soit l'intérêt "historique" qui transcende la technique défaillante et le j'menfoutisme... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:01 - - Permalien [#]
16 octobre 2008

Of Montreal à l'Elysée Montmartre le mercredi 15 octobre

Il y a des jours où tout va mal, entre le boulot prise de tête, l'avion qui atterrit au mauvais terminal et 1 h 30 d'embouteillages pour arriver enfin à l'Elysée Montmartre, à 20 h 30 : pas sûr que le "mood" soit aux excès de "gaudriole" de Kevin Barnes. Sans oublier la sensation étrange de ne pas être au tout premier rang avec les potes, mais avec ce léger "recul" par rapport à l'action que procure le fait d'être placé à quelques mètres en retrait de la scène - oh rien de grave, mais... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 00:42 - - Permalien [#]
Tags : , ,
15 octobre 2008

Séance de rattrapage : "La Chambre des Morts" de Alfred Lot

Pour entrer dans "la Chambre des Morts", il faut passer outre son scénario trop inutilement complexe de thriller actuel, dont les influences sont trop évidentes pour ne pas servir finalement de repoussoir (on suppose que cette gabegie hasardeuse de personnages et de situations est ce qui reste d'un mauvais roman de gare qui louche du côté des best sellers US...), et regarder palpiter à l'écran, à travers des acteurs régulièrement touchés par la grâce et bien dirigés, quelque chose de la VRAIE vie : entre désespoir social... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:14 - - Permalien [#]

14 octobre 2008

"Slipway Fires" de Razorlight

Il est facile de mépriser Razorlight, groupe assoiffé de succès, cumulant les handicaps : un leader mignon et arrogant, un talent indéniable pour composer des chansons po-pu-lai-res qui plaisent aux très jeunes filles, une sorte de strabisme divergent, un oeil sur l'Amérique imaginaire de Springsteen, l'autre sur l'Angleterre enferrée dans ses contradictions, entre jeunesse "chav" et glamour-Kate Moss. "Slipway Fires" voit Johnny Borrell tenter de retourner à une certaine simplicité d'expression, de trouver une... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 05:13 - - Permalien [#]
Tags :
13 octobre 2008

"Vicky Cristina Barcelona", le dernier Woody Allen...

Si l'on attend une rencontre chaude entre les deux "bombes" du cinéma actuel, la Johansson et la Cruz, on est forcément un peu déçus à la vision de "Vicky Cristina Barcelona" : c'est que notre Woody, plus décontracté que jamais depuis qu'il joue au touriste en Europe, se prend plutôt ici pour Eric Rohmer, et nous propose un joli "conte moral" (ou une "comédie et proverbes" ?), tout en légèreté grave. Un récit qui file, retournant les situations convenues de la comédie sentimentale et évitant... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 05:17 - - Permalien [#]
Tags :
12 octobre 2008

"L'élégance du Hérisson" de Muriel Barbery

"L'élégance du hérisson", best seller improbable de ces dernières années, a commencé par m'indisposer, voire même salement m'énerver : comme Groucho Marx, je n'ai "jamais eu envie d'être dans un club qui voudrait de moi comme membre"... Or, tout ici me semblait écrit à mon intention : de la passion de Mme Michel pour Ozu à son amour du cinéma de SF derrière lequel il y a plusieurs lectures, de la certitude que l'Art est supérieur à toutes les conventions sociales qu'il annihile et ridiculise, Muriel... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 05:44 - - Permalien [#]
11 octobre 2008

Séance de rattrapage : "Je suis une Légende" de Francis Lawrence

D'abord, comment ne pas rager une fois de plus devant le contre-sens absolu de cette nouvelle adaptation du très beau roman de Richard Matheson, "Je suis une Légende", qui retourne sa vision pessimiste de la nécessité de l'évolution darwininenne en un énième chant du sacrifice individuel envers Dieu et l'Amérique (l'humanité, mais pour Hollywood, c'est pareil que l'Amérique...) !? Cette conclusion puante et navrante, venant faire suite à une dernière demi heure de film massacrée par la laideur des effets spéciaux digitaux,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:09 - - Permalien [#]
Tags :