01 janvier 2009

"Monster 3" : les thèmes fétiches d'Urasawa...

Le 3ème coffret de "Monster" voit - enfin - l'apparition des dédales scénaristiques que Urasawa portera à un niveau d'incandescence absolu plus tard dans son "20th Century Boys", sans qu'il ait encore ici la puissance conceptuelle qui fera de ce dernier une oeuvre inoubliable. En l'état, et en acceptant l'inévitable dégradation "sensorielle" créée par la pauvreté de l'animation, raide et froide (on est loin du dynamisme du trait d'Urasawa), on peut se réjouir infiniment de la complexité de l'énigme à... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

25 octobre 2008

"Monster - Chapitre 2" - Urasawa piètrement adapté en anime...

Avant le coup de génie de "20th Century Boys", il y a donc eu "Monster" qui a permis à Urasawa de développer sa fascination pour le mal absolu, mais un mal dissimulé derrière les apparences rassurantes des rituels sociaux les plus acceptables (avant Ami et ses jeux politiques, il y avait donc Johann, le garçon blond au raffinement et à la beauté idéaux)..., ainsi que pour les récits à niveaux multiples, qui permettent un dévoilement élégant - et toujours retardé - d'une vérité qui toujours se refuse à nous. Il faut... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 05:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 septembre 2008

Séance de rattrapage : "Peur[s] du Noir"

Eh oui, tout de NOIR et de blanc, avec un peu de gris et quelques traces de rouge, "Peur[s] du Noir" fait peur (ou du moins nous plonge dans un malaise qui n'a pas grand chose de délicieux) du début à la fin - ce qui n'est pas si fréquent pour un film d'animation. Mais des films d'animation de ce calibre, réalisés par des pointures de la BD moderne, voire d'avant garde, on n'a guère l'habitude d'en voir, il est vrai ! L'image est stupéfiante de beauté, mais elle est supportée par un travail remarquable sur la voix, sur le... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 05:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
09 août 2008

"Wall-E" : Pixar au sommet, et nous aux anges ! Quelle claque ! Quel film !

On l'espérait sans vouloir y croire, surtout depuis l'absorption de Pixar au sein du concurrent Disney, et le relatif affadissement conceptuel constaté depuis deux films, et nous y voilà : Lasseter & Co ont fini par réaliser le chef d'oeuvre dont ils étaient capables. "Wall-E" est un rêve de film - même s'il s'agit d'un rêve éprouvant, voire même d'un cauchemar pour peu qu'on soit sensible aux thèmes écologiques qui le fondent -, réunissant à la fois le Kubrick de "2001" et le Chaplin des "Temps... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 22:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
14 juillet 2008

"Kung Fu Panda", Pixar peut dormir tranquille !

Ce ne sera décidément pas ce « Kung Fu Panda » qui relèvera le niveau de la production Dreamworks, à la ramasse depuis « Shrek 2 » : sur le canevas ultra-classique des films hong-kongais d’arts martiaux des années 70-80 (l’initiation du disciple peu doué jusqu’à l’acquisition de super-talents, puis le combat final contre le Big Boss réputé invincible), Dreamworks plaque l’habituel bestiaire Disneyien et balance les clichés gluants de la société US bien pensante (« être obèse n’empêche pas de se réaliser », ce genre de choses... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 23:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
01 juillet 2008

"Valse avec Bachir" : un nouveau chef d'oeuvre d'animation ? oui, mais pas seulement !

"Valse avec Bachir" présente tout d'abord à mes yeux de passionnés de BD l'intérêt de montrer au grand public - comme "Persepolis" l'année dernière - la réelle supériorité narrative du dessin par rapport à l'image "réelle", en particulier lorsque l'on traite des sujets intimes et sensibles, comme la mémoire : la beauté permanente de l'image, échappant grâce à la forme "dessinée" aux travers de la "belle image" classique du cinéma, porte ici une part remarquable du travail imaginaire de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

10 avril 2008

"Horton" et ses zous nous gonflent !

Nous qui nous n'avons pas eu, comme tous les petits Américains, du Dr. Seuss dans nos biberons, nous avons forcément un peu de mal à en accepter le goût à la fois amer et trop sucré des contes moralistes : oui à la tolérance (la société est riche de ses dissidents, de ses artistes), oui à l'imagination (la réalité n'est pas bordée par les limites de notre perception), mais non à cette pénible pâte molle de gags pas drôles, de rimes bas du front, de personnages creux et de situations sans enjeu. Car dans "Horton", une fois... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
30 mars 2008

"Chasseurs de Dragons" ou le merveilleux sur tous les écrans près de chez vous !

Il n'y a finalement qu'une seule "bonne" raison d'accompagner sa fille de 8 ans voir "Chasseurs de Dragon", mais elle est loin d'être négligeable : voici un film, français de surcroît, qui vous offre 1 h 20 de voyage merveilleux dans un monde d'heroïc fantasy (pas mon dada, pourtant !) d'une splendeur ébouriffante. Qu'importe alors la pauvre linéarité de l'intrigue, le manque de profondeur des personnages qui véhiculent les habituelles niaiseries des films pour enfants (hormis une conclusion amorale bien sentie,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 10:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
03 décembre 2007

Séance de rattrapage : "U"

Les critiques on été tellement élogieuses sur ce "U", OVNI d'un cinéma pour enfants largement formaté par l'animation américaine bien pensante, qu'il fallait aller voir de quoi il retournait. J'ai d'abord ressenti plus d'irritation que de plaisir, comme si ce "bon goût" à la française et cette intelligence sensible dégoulinant de la moindre image et du plus petit dialogue n'avait pour réel objectif que de séduire les parents "bobo" soucieux de réserver leurs rejetons de la vulgarité du cinéma ordinaire :... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 novembre 2007

"Omoide Poroporo" : de l'anime pour les grands

On reste d'abord dubitatif devant ce "Souvenirs Goutte à Goutte", autant parce que l'accumulation de micro-souvenirs d'enfance (banals, donc universels, certes) ne semble guère provoquer que de l'identification facile, voire démagogique, que parce qu'on a régulièrement du mal à comprendre à ce que l'anime apporte à un scénario qui, en dehors du Japon, serait certainement tourné en "prises de vue réelles". On en est d'autant plus estomaqué quand, dans sa dernière 1/2 heure, le film se cristallise, avec une... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,