29 mai 2010

"Créatures", conclusion hallucinée de la saga "Big Foot"

Avec "Créatures", Dumontheuil clôt sa saga "Big Foot" de superbe manière, abandonnant clairement toute velléités humoristiques (on comprendra que certains en seront chagrinés…) pour construire une allégorie délirante, passionnée, sauvage, une condamnation terrible de la violence du monde "des blancs", une célébration hallucinée et parfois hallucinante d'un retour au primitivisme le plus brutal. Plus de second degré protecteur ici, on est littéralement secoué par la force de ces visions apocalyptiques qui... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

04 mai 2010

"Big Foot - 2ème ballade : Holly Dolly" : magique et ambitieux, une réussite totale !

Si le premier tome de Big Foot m'avais charmé et passionné par son humour décalé, très "brautiganien", de fait, on passe vraiment aux choses sérieuses avec ce second, qui se révèle complexe, fascinant, voire bouleversant dans ses toutes dernières pages. Sans trahir les codes éternels du western (duels au pistolet et tout le tintouin), mais en les distordant et les enrichissant de multiples déviations "post-modernes", Dumontheuil nous propose au final une lecture "psychanalytique" terrible des rapports... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 05:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
09 octobre 2008

"Magic Child", le Tome 1 de "Big Foot" : Dumontheuil + Brautigan = bonheur !

Comment résister à l'attrait du nom de Richard Brautigan, "inspirateur" de ce "Big Foot" ? Grand choc de notre adolescence, la lecture de "Un Privé à Babylone" nous avait appris que l'on peut déconstruire un genre tout en le magnifiant. Et on retrouve bien ici ce même travail sur les codes, qui se voient allègrement retournés comme des gants, transpercés d'envolées poétiques intenses : n'ayant pas (encore) lu "Le Monstre des Hawkline", je ne sais pas ce qui appartient à Brautigan et ce qui est... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :