15 décembre 2010

"Poetry" de Lee Chang-Dong : dur, sordide même, et pourtant gracieux...

"Poetry" est un pur miracle de cinéma, l'un de ces miracles qui nous redonnent la foi en "la mise en scène" - un art de nos jours négligé au profit de la toute-puissance scénaristique - et en "l'interprétation" : à partir d'un sujet à la fois mélodramatique et sordide (les tourments d'une femme vieillissante dont la vie semble se déliter, et qui trouvera en la poésie une manière sinon de vivre, mais tout au moins d'affirmer une vraie morale), Lee Chang-Dong a réussi un film d'une grâce infinie, d'une... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

11 décembre 2010

Révisons nos classiques : "Locataires" de KIM Ki-Duk (2004)

Alors que le "printemps" du cinéma coréen n'est plus qu'un merveilleux souvenir, que KIM Ki-Duk et son stakhanovisme ne font plus la une (c'est à peine si ses nouveaux films sortent encore en Europe), on peut revoir son brillant "Locataires" avec un peu plus de recul, de perspective… et admettre que c'est un film qui survivra sans doute à l'hystérie de notre passion d'une saison pour la Corée. Mieux encore, le formalisme brillant de KIM Ki-Duk paraît aujourd'hui moins "forcé", à une époque où le brio des... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 16:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
27 juin 2010

Retour (tardif) aux enchantements de Hong Sangsoo : "Conte de Cinéma" (2005)

J'avais, par paresse, délaissé un peu le cinéma enchanté, ultra-intelligent, de Hong Sangsoo (une sorte de Rohmer coréen, forcément plus trivial mais pas moins complexe que son "modèle" français), depuis quelques années, et cet admirable "Conte de Cinéma" m'a offert le plaisir immense de retrouver mes marques (cette évidence d'un cinéma lumineux et magnifiquement mélancolique, mais sans aucune afféterie) tout en m'émerveillant devant le nouveau tour de force d'une construction singulière, à la fois déroutante et... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
30 avril 2009

Séance de rattrapage : "The president's Last Bang" de IM Sang Soo

Merveille formaliste, à égale distance entre Scorsese, pour la crudité du regard sur un univers profondément corrompu, et de Coppola, pour une indéniable élégance opératique, "The President's Last Bang" est aussi une réussite théorique tout-à-fait surprenante : en réduisant, avec un sens du grotesque bien coréen, un événement politique majeur (l'assassinat d'un dictateur, moment-clé qui changera le destin d'un pays) à un ballet de mouvements dérisoires, d'actes à demi manqués et de conspirations idiotes et informes, IM... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
23 mars 2009

"The Chaser" de NA Hong-Jin : du brutal et du noir !

Si la vitalité du cinéma sud-coréen s'est un peu affaiblie depuis 2 ans, "The Chaser" vient magnifiquement nous rappeler que le meilleur peut encore survenir du pays de l'alcool triste et des insultes : voici un film comme le cinéma français ne sait plus en faire, une attaque virulente contre la société (la Corée, sa police, ses politiciens, sa lâcheté et son impuissance frustrante, dissimulée derrière la violence systématique des rapports humains) déguisée en thriller noir de noir, avec ces flambées de bouffonnerie et... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 05:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
30 décembre 2008

"Le Bon, la Brute et le Cinglé" de KIM Jee-Woon

Inspiré du chef d'oeuvre de Leone (jusqu'au recopiage exact de certains plans du fameux duel à trois final !), "le Bon, la Brute et le Cinglé" est surtout un film "excessif", donc à la fois réjouissant et épuisant. Réjouissant parce que, en digne successeur des grands films de sabres des années 70, il se résume à une anthologie du mouvement, une célébration de la beauté de l'énergie, nous laissant en permanence émerveillés par la grâce de ces corps qui volent et tombent, et par l'imagination apparemment... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

24 mars 2008

Séance de rattrapage : "Lady Vengeance" de Park Chan-wook

"Lady Vengeance" clôt la trilogie dite de la "vengeance" de Park Chan-wook de manière pour le moins frustrante : entre des éclairs de génie qui traversent régulièrement sa mise en scène, un sens de la manipulation parfois réjouissant dans la première partie du film - la plus intrigante, travaillant astucieusement l'ambigüité de l'héroïne, entre ange de miséricorde et monstre de froideur -, et un véritable naufrage du film lors de scènes moralement inacceptables, voici un film qui oscille entre excellence et... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 09:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
09 septembre 2007

Ne manquez pas votre seconde chance de voir "The Host"

Le peu d'intérêt suscité en France par "The Host" reste, au moment de la sortie de ce chef d'oeuvre au superlatif en DVD, l'une des grandes énigmes de ces dernières années... Bong Joon-Ho offre pourtant aux cinéphiles (une espèce en voie de disparition ?) avec ce faux vrai film de monstre l'un des plaisirs les plus fins qui soient : celui de passer en permanence entre une multitude d'états de plaisir possible, du choc (superbes effets spéciaux qui permettent à la "créature" improbable de se fondre en toute... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:12 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
18 avril 2007

La Corée, nouveau paradis du cinéma, a le cinéma militant qu'elle mérite...

"Le Vieux Jardin" est un film trompeur, qui construit avec une infinie délicatesse une fresque politique et humaine d'une vraie profondeur derrière ce qui parait longtemps un mélodrame classique. A la manière du crayon de l'artiste sur la toile grossière - une image superbe qu'IM Sang-Soo nous offre non loin de la conclusion du film -, c'est en repassant patiemment sur des images et des sensations anodines que se crée le portrait... d'un homme, d'une femme, d'un couple, d'une génération toute entière sacrifiée cruellement... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
15 avril 2007

En continuant à explorer la filmographie bien atteinte de KIM Ki-Duk...

Sans doute le moins bon film de KIM Ki-duk à date, "The Coast Guard" souffre d'un excès d'ambition : mettre en perspective les délires obsessionnels - soit un sujet éminemment "privé" - de ses personnages par rapport au cadre géo-politique (et social) pour le moins perturbé d'une société Corée militariste qui s'invente des ennemis, requérait une vision et une subtilité que ce réalisateur de films-chocs n'a pas (sauf peut-être dans son chef d'oeuvre, "Locataires"). Nombre de scènes - sans parler de leur... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:26 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :