31 mars 2010

"Pluto - 001" : le projet fou d'urasawa, ni plus ni moins qu'une réinterprétation d'un épisode des aventures d'Astroboy !

<p><p>P1</p></p>Projet conceptuel bien dans la "logique Urasawa" qui semble vouloir que toute histoire puisse être contée par différents protagonistes qui lui apporteront forcément un sens nouveau, "Pluto" retravaille donc un récit classique de Tezuka ("le robot le plus fort du monde", une aventure d'Astroboy) en le creusant de manière politique et psychologique à la fois. On retrouve immédiatement le "geste artistique" d'Urasawa, les ellipses qui court-circuitent ... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 05:42 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

28 mars 2010

"Astro Boy - Anthologie 04" de Osamu Tezuka : la fougue poétique...

Le grand récit qui compose la majeure partie de cette anthologie, "Le corps des hot dogs", constitue une sorte de synthèse idéale des qualités d'Astro Boy : un postulat de base génialement délirant (des chiens transformés en cyborgs, dont les instincts canins remontent à la surface), des rebondissements dignes de la meilleure  sci-fi naïve des origines (combat d'aéronefs entre la terre et la lune, cité perdue sous la surface de la lune avec son trésor de diamants), des personnages dont les rapports extrêmement... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:12 - - Permalien [#]
Tags : , ,
26 mars 2010

"Les Gouttes de Dieu" de Tadashi Agi et Shu Okimoto - Tome 5

<p><p><p>Gdd5</p></p></p>Étonnant 5ème volume des "Gouttes de Dieu", qui pousse le principe essentiel de la série, soit faire "fictionner" la capacité des meilleurs œnologues de "matérialiser" visuellement les sensations olfactives et gustatives engendrées par un vin, un cran plus loin : avec cette histoire d'amnésique dont un vin constitue l'ancrage mémoriel, Agi et Okimoto franchissent allègrement la barrière du fantastique romantique - un peu "niais"... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 05:46 - - Permalien [#]
Tags : ,
21 février 2010

Le "Kanpai", un excellent restaurant Japonais à Madrid

(Bien) manger japonais à Madrid est un défi : alors qu'à Paris, sushis et sashimis ont essaimé depuis 5 ans, poussés par la large communauté asiatique, souvent au détriment de la qualité, Madrid reste encore une ville où cette mode n'a pas tout-à-fait triomphé. Le "Kanpai", à deux pas de la Gran Via est une bonne solution pour combler votre envie aigüe de "bonne" gastronomie nippone, sans trop vous ruiner pour autant. Dans une ambiance intime mais sombre (on est en sous-sol, il n'y a pas de véritable fenêtre... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:06 - - Permalien [#]
Tags : ,
31 janvier 2010

(Séance de rattrapage) "Departures" de Yojiro Takita

On n'attends pas forcément des miracles d'un film aussi furieusement consensuel que ce "Departures", d'autant qu''il a ramassé en 2009 l'Oscar du meilleur Film Etranger, prix qui couronne systématiquement des films sans intérêt. Pourtant, quand il s'aventure, dans sa première partie surtout, sur le terrain déjà magnifiquement balisé par "Six Feet Under", Takita convainc formidablement : mélangeant humour à froid - à la limite du burlesque, bien vu ! - et suprême délicatesse, il égale presque les intuitions de la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 08:48 - - Permalien [#]
Tags :
25 janvier 2010

"Astro Boy - Anthologie 03" : enthousiasmant !

Parfois divinement poétiques, régulièrement délirants, et toujours émotionnellement inspirés (l'enfant fleur seul survivant d'une planète détruite par un désastre écologique, la soeur-robot qui se sacrifie en devenant la voiture de rêve de son frère, etc.), les aventures d'Astro Boy ne manquent pas non plus d'humour (voir la mise en abyme régulière du récit par des clins d'oeil au lecteur, qui reprennent certains des mécanismes inventés par Tex Avery), mais c'est sans doute au final le dynamisme enthousiasmant du dessin de Tezuka qui... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 05:55 - - Permalien [#]
Tags : , ,

23 janvier 2010

Tournoi de Janvier de Sumo - Arène de Kokugikan (Tokyo)

Nous, occidentaux, nous ne comprenons pas grand chose au Sumo ("deux gros qui se poussent" comme disait le fils d'un collègue à qui son père lui racontait l'affaire au téléphone...), mais assister à l'un des 4 ou 5 tournois de l'année de Sumo est une occasion qui ne se refuse pas. On se fait d'abord expliquer les régles - pas très compliquées : 4 minutes pour chaque combat, y compris l'intimidation à volonté de l'adversaire histoire de faire monter la pression, le jet de sel sur le ring d'argile ("dohyo"), et... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 05:34 - - Permalien [#]
Tags :
20 janvier 2010

"Discovering Japan" (*)

On m'avait abondamment et généreusement prévenu avant mon départ du choc culturel que constituerait sans aucun doute mon premier contact avec la culture japonaise, au cours de ce premier voyage à Tokyo. Je m'étais préparé (psychologiquement) en conséquence, et puis... rien ! Rien, sauf le plaisir exquis de l'immersion dans ce pays littéralement magique, où la beauté semble irradier de tout ce qui vous entoure : les gens, les choses, les gestes. Des enfants mignons à croquer, des jeunes gens qui respirent l'élégance, la sophistication... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:09 - - Permalien [#]
Tags :
27 décembre 2009

"Les Gouttes de Dieu" de Tadashi Agi et Shu Okimoto - Tome 4

Dans le 4ème tome des "Gouttes de Dieu", nous apprenons à oublier nos préjugés quant à la "marque" d'un vin (ce qui offre à Agi et Okimoto l'occasion de nous offrir LE pic d'émotion du livre autour d'une réconciliation familiale), puis nous assistons - enfin - au fameux duel entre vins bon marché français et italiens, nous offrant une conclusion logique (pour les "connaisseurs") mais maligne et ludique. Et enfin, enfin après ces longs préliminaires de 3 tomes, le duel au sommet autour de l'identification... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:21 - - Permalien [#]
Tags : ,
26 décembre 2009

(Re)découvrir Ozu, l'un des plus grands génies de l'histoire du Cinéma : "Une Auberge à Tokyo" (1935)

Si en 1935, le génie d'Ozu est encore loin d'avoir atteint sa maturité, rien n'empêche de prendre un plaisir intense devant cette "Auberge à Tokyo" qui décline déjà certains thèmes fondamentaux de son œuvre (la famille à laquelle il faut tout sacrifier… malheureusement ? La brutalité des changements sociaux qui laminent l'individu), et qui permet aussi d'admirer la naissance d'un style à nul autre pareil : la perfection de la majorité des plans, d'une beauté stupéfiante sans jamais devenir de la "belle image",... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:04 - - Permalien [#]
Tags : ,