22 juillet 2009

"Dans les Bois Eternels" de Fred Vargas : le meilleur pour l'instant ?

Eh oui, surprise ! Moi qui n'aime guère Fred Vargas en général (trop maniérée, trop artificielle, trop "littéraire" au sens français / désuet du terme, trop outrageusement "poétique", elle me hérisse un peu, la mère Vargas...), mais qui continue par habitude à lire ses livres, en voici deux de suite que j'aime bien : car après le salutaire détour québecquois de "... Neptune", "Dans les Bois Eternels" me paraît ni plus ni moins comme ce qu'elle a fait de mieux à date. Pourquoi ? Eh bien sans... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 05:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

02 juillet 2009

"La fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette" de Stieg Larsson

"Millenium" se poursuit avec ce deuxième tome dans un registre assez notablement différent du premier - et brillant - ouvrage, et, même si ce nouveau pavé se dévore aussi ardemment que son prédécesseur, qu'on me permette de le trouver quand même assez léger ! C'est que Larsson a visiblement réalisé qu'il avait inventé avec Lisbeth un personnage littéralement génial - dont il était visiblement lui-même aussi amoureux que tous les hommes - ou presque - de son roman (et que bientôt tous les lecteurs du monde entier,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
14 juin 2009

"Dans les Bois" de Harlan Coben - La recette du succès

C'est quand même assez fascinant de réaliser que tant d'années et de bouquins après "Ne le Dis à personne", on continue (presque) tous à dévorer la production de Coben dès sa sortie (en poche quand même, il ne faut rien exagérer, on ne mettrait pas plus de quelques euros dans ce genre de plaisanterie). Alors que ces polars sont littéralement écrits avec les pieds (à moins que ça soit la traduction, mais je n'y crois pas trop...), alors qu'ils sont visiblement le fruit pourri des techniques de creative writing assistée par... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
05 juin 2009

"Millenium 1 - Les Hommes Qui N'Aimaient Pas les Femmes" de Stieg Larsson

Sacrifier à la mode et lire le livre dont tout le monde parle donne toujours la désagréable impression d'être un peu un mouton, jusqu'à ce qu'on se prenne finalement d'amour pour celui-ci. Alors, qu'est-ce que "Millenium" a de si différent du polar de gare "globalisé" façon Coben ou Dan Smith ? Certainement pas son intrigue, combinant habilement mais classiquement le whodunit familial en vase clos dont Agatha Christie a posé les bases voici des décennies, la fascination épouvantée mais vaguement malsaine pour les... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 12:42 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
04 juin 2009

"A genoux" de Michael Connelly

Il y a forcément un instant où le vertige nous saisit, avant de parler d'un nième polar de Connelly - un auteur qu'on a vraiment aimé, il y a... longtemps, quand il nous faisait découvrir une facette encore inconnue du LAPD, et que la psyché torturée de ses personnages nourrissait ses romans de manière féconde (on se souvient forcément du "Poète" et de "Créance de Sang", ses deux meilleurs livres). Après un remarquable - et donc surprenant - "Echo park", Connelly semble revenu avec "A Genoux" à... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 05:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 mars 2009

"Le Serment des Limbes" de Jean-Christophe Grangé

Lire un bouquin de Grangé, avec ses montées en puissance hystériques et ses descentes en vrille dans les enfers vaguement grotesques de la psyché humaine, c'est un peu comme écouter un groupe de death metal un peu inspiré. Ça impressionne et ça fatigue aussi. Et dès le cinquième morceau, on a compris comment tout cela est construit, l'excitation de la première surprise peut faire place, soit à l'ennui vaguement écoeuré (tout cela est vraiment de mauvais goût, décidément !), soit au plaisir un tantinet masochiste de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 05:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

17 février 2009

"Temps Mort" : pourquoi on n'en a toujours pas trop marre de Coben...

Quand il raconte les aventures de Myron Bolitar (quel nom !), Coben essaye de ne pas être Coben, et il remplace son style passe-partout d'écrivaillon de polars de gare par un style encore plus vulgaire, à la fois hilarant de méchanceté inventive ("l'air avait la transparence d'un rideau de douche crasseux", "ici, la rénovation urbaine était un concept à peu près aussi familier que le voyage temporel", etc.), et largement consternant (régulièrement réactionnaire, xénophobe et anti-jeune)... Mais Coben reste Coben,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
15 février 2009

"Drama City" de George P. Pelecanos

Pelecanos produisant (au moins) un nouveau roman chaque année, sans parler de sa participation - notable et très "lisible" - à la grande série US, "The Wire", difficile d'éviter une certaine usure dans notre intérêt pour ses fictions déterministes et ultra-réalistes. "Drama City" est donc une nième visite guidée d'une société en pleine perdition, celle de la classe moyenne (et moins) noire de Washington. Victimes quasi-consentantes d'un destin qui ne leur réserve que la prison, la déchéance et la mort - violente -, les jeunes (ou... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 05:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
07 novembre 2008

"Tokyo" de Mo Hayder

L'histoire - atroce - des exactions japonaises en Chine lors de la seconde guerre mondiale, et de l'occupation de Nankin en particulier est l'un des épisodes les moins connus de cette guerre (ignoré en occident, nié et oublié en orient). L'idée d'en faire le thème d'un polar horrifique paraissait a priori une excellente idée, nous changeant agréablement (?) des habituels serial killers américains. Et Mo Hayder ne manque pas du nécessaire amour de la culture japonaise (et chinoise) pour enrichir son roman de belles decriptions de la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 05:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
21 octobre 2008

"La Femme du Vème" de Douglas Kennedy

Ce Douglas Kennedy écrit donc des best sellers, des romans de gare, dont les femmes rafollent apparemment. Prétentieux comme je suis, je n'aurais jamais été lire l'un de ses livres, sauf que l'on m'a chaudement recommandé "la Femme du Vème" : une nodule bienveillante dans les Inrocks m'a finalement convaincu. Et les 200 premières pages m'ont intrigué : j'ai essayé de me rappeler combien d'auteurs français avaient récemment aussi bien parlé du "vrai" Paris, celui des immigrés poursuivis par la police, celui aussi de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 05:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :