10 août 2010

"Inception" de Christophe Nolan : pas tout-à-fait l'événement annoncé...

Entre les univers virtuels qui s'enchassent à la "Matrix" et les doutes existentiels de Philip K. Dick, Nolan a décidé qu'il était temps de proposer un nouveau blockbuster hyper-intelligent (... enfin, plutôt hyper-complexe) et totalement conceptuel. Tant le scénario exigeant une concentration de tous les instants que la mise en scène un peu trop syncopée (Nolan sacrifie toujours un poil trop aux effets à la mode) transforment la vision de "Inception" en un véritable parcours du combattant, qui ne sera pas du goût... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:34 - - Permalien [#]
Tags : ,

24 juillet 2010

"Pluto 004" : légère déception...

Tome 4 : rebondissements, surprises, nouveaux personnages… Urasawa déploie ses habituels mécanismes narratifs, complexifiant à loisir son intrigue, reprenant fidèlement certains personnages-clé de la saga "Astro-Boy" (le professeur Ochanomizu, le professeur Tenma), tout en développant les axes nouveaux - plus "politique fiction", autour d'une sorte de conflit Irakien qui verrait le Saddam Hussein local fomenter sa vengeance posthume -, axes qu'il a visiblement imaginés pour installer "le Robot le Plus Fort du... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 11:58 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
16 mai 2010

"Pluto 003" : prolifération de la fiction...

Le troisième volume de Pluto voit Urasawa quitter les sphères ambitieuses de la politique fiction, et commencer à faire "essaimer" son scénario dans une multitude de directions "instables", à la fois selon les règles désormais classiques du thriller, et selon les mécanismes de prolifération de la fiction qu'il a développé dans "Monster" ou mieux encore dans "20th Century Boys". Bien sûr, le lecteur sait désormais que la fascination de ce type de récit réside dans la beauté absurde de ces chemins... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:33 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
29 avril 2010

"Pluto 002" : où l'on retrouve le "grand" Urasawa...

Si le premier tome de Pluto m'avait intéressé, mais paru sensiblement moins audacieux et émotionnellement intense que le travail "habituel" d'Urasawa, le second volume rattrape largement le coup : entre la recréation vraiment charmante du personnage d'Astro, dont Urasawa rend magnifiquement l'innocence, l'idéalisme et les sensations à fleur de peau, et la politisation assez culottée du récit, travaillant agressivement le thème de la guerre en Irak et les mensonges de la Maison Blanche, voilà une histoire qui s'emballe... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 05:57 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
31 mars 2010

"Pluto - 001" : le projet fou d'urasawa, ni plus ni moins qu'une réinterprétation d'un épisode des aventures d'Astroboy !

<p><p>P1</p></p>Projet conceptuel bien dans la "logique Urasawa" qui semble vouloir que toute histoire puisse être contée par différents protagonistes qui lui apporteront forcément un sens nouveau, "Pluto" retravaille donc un récit classique de Tezuka ("le robot le plus fort du monde", une aventure d'Astroboy) en le creusant de manière politique et psychologique à la fois. On retrouve immédiatement le "geste artistique" d'Urasawa, les ellipses qui court-circuitent ... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 05:42 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
28 février 2010

(Séance de rattrapage) "Numéro 9" de Steve Acker : surestimé !

On connaît le conte de fée de la genèse de ce "Numéro 9", l'intérêt engendré par le court métrage fascinant de Shane Acker qui lui a permis d'étendre sa vision sur un peu plus d'une heure. Les critiques, fascinés par la beauté du monde post-apocalyptique construit par Acker (qui, en fait, n'est pas particulièrement révolutionnaire par rapport au travail de nombre d'animateurs de jeux vidéo, mais il y a fort à parier que les critiques de cinéma n'ont qu'une connaissance limitée de cet univers-là..), m'ont semble-t-il... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 05:38 - - Permalien [#]
Tags : ,

12 février 2010

Pas sorti sur les écrans français, et pourtant... : "Moon" de Duncan Jones

Répétons-le : s'il y a beaucoup de films de SF, il n'y a pas beaucoup de (bonne) SF en films. Dorénavant, il faudra ajouter "Moon" à la courte liste des films de SF à la fois intelligents, crédibles, adultes, bien joués et bien réalisés. A peine se plaindra-t-on que le scénario soit par trop prévisible (on a deviné ce qui se passe bien avant le(s) personnage(s) de "Moon"...), et surtout souffre d'un drôle de happy end "emballé, c'est pesé" indigne du reste du travail - très fin, très juste - de Duncan... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:14 - - Permalien [#]
Tags : ,
04 février 2010

"L'OuvreTemps" de Christin et Mézières : Valérian et Laureline, c'est fini !

"Valérian et Laureline", c'est fini… même si Christin a la jolie intuition de clore sa saga - jadis brillante voire indispensable, mais qui s'est délitée de manière terrible au fil des années - par un recommencement. L'ambition de cet "OuvreTemps" est de sortir nos deux héros de l'impasse temporelle dans laquelle les circonvolutions scénaristiques de la saga les a placés, et pour cela, Christin ne recule devant aucune facilité, comme ce fameux et inexplicable "ouvretemps", justement, sorte de deus... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 05:55 - - Permalien [#]
Tags :
28 janvier 2010

Séance de rattrapage : "Terminator : Renaissance" de McG

S'il y a une chose "à sauver" de "Terminator-Renaissance", nouvel échec du bourrin à répétition McG, c'est le soin que les scénaristes ont apporté à un récit pour qu'il reste cohérent avec la saga uchronique et paradoxale que constitue désormais l'enchaînement des "4 Terminators" (joli clin d'œil qui ravira les fans comme moi que la réapparition virtuelle, presque émouvante, d'un Schwarzie jeune...)... Si l'on excepte peut-être l'étrange idée d'avoir équipé "la résistance" d'un matériel... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:16 - - Permalien [#]
Tags :
09 janvier 2010

Et si on revenait sur "Avatar" ?

L’une des plus belles réussites de Cameron dans « Avatar », et ce qui semble expliquer le succès colossal presque inattendu du film à travers le monde, c’est la manière dont il conduit le spectateur à accompagner pas à pas le héros du film dans sa découvert émerveillée d’un monde « autre » (ou plutôt « originel », où l’équilibre naturel est encore préservé)... en jouant avec la durée, en permettant – grâce à la technologie 3-D – le partage même de l’expérience visuelle, auditive, tactile presque... bref en rendant non seulement... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 05:45 - - Permalien [#]
Tags : ,