29 janvier 2011

"The Promise" de Bruce Sprinsteen : et si...

Ainsi donc, en même temps qu'il travaillait à son oeuvre au noir, "Darkness On The Edge of Town, le Boss composait une ribambelle de chansons presque "pop",  ou en tout cas pleines de joie de vivre et d'énergie, souvent swinguantes, gorgées de gimmicks sensuels, chantées avec une fantaisie étonnante... et finalement reléguées aux oubliettes ! En 1978, Springsteen a donc choisi de nous faire voir une facette plutôt monochrome de son talent, avec un disque ("Darkness..." donc) qui a plus ou moins... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 16:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

02 janvier 2011

Réécoutons les classiques du Rock : "Darkness on the Edge of Town" de Bruce Springsteen (1978)

Réécouter "Darkness on the Edge of Town" dans une version bien remastérisée, après un gouffre de près de 30 ans pendant lesquels Springsteen n'a pas beaucoup compté pour moi, offre l'opportunité idéale de réévaluer ce disque monochromatique, profondément déprimé et déprimant, qui voyait le "Boss" creuser à nouveau le sillon du romantisme prolétaire et urbain de "Born to Run", en substituant - malheureusement - à la fièvre orbisonienne de celui-ci une démesure un peu lourde qui allait - plus tard - plomber... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
13 août 2010

"London Calling - Live at Hyde Park" de Bruce Springsteen

1974: "J'ai vu le futur du rock, il s'appelle Bruce Springsteen". 35 ans plus tard, le Boss, droit dans ses bottes et son E Street Gang reprennent le London Calling du Clash à Hyde Park devant des dizaines de milliers de personnes. Et puis Badlands, Night, et puis Promised Land, et Racing in the Street (bouleversant, tout simplement), et puis Born To Run, bien sûr, l'hymne intime de tant de générations de gens simples qui ne peuvent qu'éternellement courir pour fuir une vie de plus en plus dure et une mort de... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :