31 décembre 2010

Musique : mon Top 10 de l'année !

Tout le monde le dit, 2010 a vu le grand retour de Arcade Fire, groupe phare de ce début de siècle... et je serai bien le dernier à contredire tout le monde, d'autant que "The Suburbs", pour être un album plus sage, moins renversant que les 2 premiers chefs d'oeuvre du groupe, est une vraie merveille. Cependant, cette année, Arcade Fire a été battu sur le fil (il semble que seul le NME l'ait remarqué, mais bon...) par un groupe dont je n'attendais pas grand chose, et qui a pondu l'oeuvre au noir la plus envoûtante, la plus... [Lire la suite]

03 décembre 2010

The Divine Comedy à la Joy Eslava (Madrid) le jeudi 2 décembre

Neil Hannon (oui, The Divine Comedy, c’est lui tout seul, ce soir...) déboule ensuite avec 5 minutes d’avance sur l’horaire officiel (à 21 h 25 au lieu de 21 h 30), sur une scène forcément très dépouillée : un beau piano Yamaha, un socle pour la bière, un micro en pied pour les intervalles à la guitare acoustique, et c’est tout. Neil s’est laissé pousser une barbe clairsemée qui ne l’avantage guère, et a revêtu la panoplie caricaturale du banquier de la City, comme sur la pochette de son excellentissime dernier album, « Bang Goes the... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 11:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 juin 2010

"Bang Goes The Knighthood" : enfin le chef d'oeuvre de 2010 ? Un enchantement total, en tous cas...

Il y a - et heureusement - des albums qui nous captivent et nous enchantent dès la première écoute, et qui, ensuite, révèlent au fur et à mesure du temps qu'on passe en leur compagnie des trésors de tendresse, d'humour, de beauté : "Liberation" avait ainsi révélé un Neil Hannon équilibriste entre Peter Hammill, Bowie et Erasure, et, une quinzaine d'années plus tard, "Bang Goes the Knighthood" semble fait de la même pâte magique, imprégnée cette fois d'un esprit très théâtral, voire opérette anglo-saxonne (Rodgers... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
24 septembre 2008

The Divine Comedy à la Cité de la Musique le mardi 23 septembre

C'est quand Neil Hannon a entamé le set de Divine Comedy par "Amsterdam", le classique francophone le plus apprécié par les rockers anglais (on a eu Scott Walker, Bowie, et tant d'autres ensuite) que je me suis souvenu que, ce soir, nous n'allions pas assister à un concert de Divine Comedy - l'un des talents les plus brillants de la pop anglaise de ces 30 dernières années, et aussi les plus sous-estimés, d'ailleurs les autres "Rock'n'Roll Motherf***s n'étaient même pas là ce soir...) - mais à une... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 00:25 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,