TrollympiadesBon, ce triste épisode au goût du jour (les J.O.) sera probablement la dernière BD de la série Trolls de Troy que j'achèterai, tant j'ai l'impression d'avoir ici affaire à un ressassage sans inspiration aucune, d'une mécanique (même pas bien huilée !) qui tourne à vide, entre scénario répétitif (encore une machination anti-trolls, encore des enchantements), plagiat systématique d'Astérix (pas besoin de revenir là-dessus, je crois) et gags de plus en plus lourds. Sans doute pas pire que certains des tomes précédents (je pense aux lamentables "Plume de Sage" et "Rock'n'Troll Attitude"...), "Trollympiades" laisse par instants entrevoir ce que pourrait donner la série si Arleston essayait au moins de conférer quelque profondeur à ses personnages, ou leur laissait la chance d'évoluer d'une manière ou d'une autre... Mais je suppose qu'au onzième tour de piste en surplace (un exploit !), mieux vaut que nous, spectateurs, nous quittions le stade.