American_gangsterBien sûr, le fait de savoir que "American Gangster" retrace l'épopée véridique d'un gangster-businessman noir des années 70, construisant son empire sur une bonne idée et contre les mafias établies et les polices aux trois quarts corrompues, ajoute beaucoup à la fascination d'un film qui paraîtrait sans doute sans cela un peu classique dans son fond (une enième histoire d'ascension et de chute) comme dans sa forme (Ridley Scott aux manettes fait sobre, mais pas forcément très inspiré - comparons par exemple son travail à celui, ô combien plus ambitieux de Fincher sur "Zodiac"...). Est-il utile de confirmer que Denzel Washington, de plus en plus crédible dans des rôles de dur, et Russell Crowe, trop rare sur les écrans mais toujours étonnant, un peu décalé, portent le film sur leurs larges épaules ? On aurait aimé que Scott et ses scénaristes travaillent plus sur le "sous-titre" du film, cet "américanisme" que porte en lui ce capitalisme sauvage et criminel : là, quelques répliques et la portée politique est traitée...