la_guerre_du_feuIl n'y a rien qui vieillit plus mal que les soi-disant "films-événements", et l'adaptation par Annaud - un cinéaste d'une médiocrité régulièrement alarmante - du classique pour ado de Rosny Aîné risque fort au fil du temps de se trouver en tête du classement des nanars du XXe siècle. Les tentatives (vaines) de conférer un peu de crédibilité scientifique à l'heroic fantasy préhistorique du bouquin se retournent désormais contre le film, tant les racourcis en tous genres (géographiques, temporels) qui abondent s'avèrent au final destinés à produire de la pure "image d'Epinal", soit une sorte de version pédagogique soft du Darwinisme. On ricanera devant la scène hallucinante où le mâle en rut est initié aux charmes de la position du missionnaire par sa compagne plus évoluée, tandisque la concupiscence d'un copain éveille en lui une lubricité "homo" (bien, Jean-Jacques, bien !). Sinon, on sera effarés par la laideur endémique des images et de la mise en scène en général : pas de doutes, Annaud est bien un cancre !