31 octobre 2010

Révisons nos classiques : "Manhattan" de Woody Allen (1979)

Puisque c'est un film que je revois en gros tous les 10 ans, "Manhattan" me permet à chaque fois de faire le point sur mon amour pour Woody (qu'il est loin, ce Manhattan-là, balayé par cette modernité que Woody semblait déjà craindre, à l'époque… mais qu'il est loin aussi, ce Woody Allen-là, qui n'avait pas encore senti la nécessité de travailler sur des scénarios - comme tout le monde -, et se contentait de nous parler, et si intelligemment, de lui-même, de ses amours, de ses névroses…), mais aussi sur mon propre rapport... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 19:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

30 octobre 2010

"L'Arnacoeur" de Pascal Chaumeil : la France produit une vraie bonne comédie... Miracle !

Miracle ! Oui, miracle ! Du pays de la honte, cette France qui se réjouit de ses "Visiteurs", de ses "Chtis", des Bigard et autres déchets de la culture Canal +, voici enfin une comédie digne de ce nom, conjugant scénario classique (certons dirons "trop classique" de l'arroseur arrosé), rythme impeccable (au point qu'un amoureux comme moi des grandes comédies américaines de l'âge d'or y retrouve des émotions perdues) et acteurs superlatifs, surtout au niveau de l'alchimie qu'on voit naître entre eux,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 11:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 octobre 2010

"Losing Sleep" d'Edwyn Collins : quelle joie de retrouver notre très cher ami, revenu de cehz les morts !

Evitons d'épiloguer sur l'horrible accident cérébral qui a failli avoir la peau de notre cher Edwyn Collins, et passons vite sur les dégâts irréparables causés à son jeu de guitare (incapacitation totale) et à sa voix, désormais instable et frêle, elle qu'on a connue tellement vibrante et chaude... Concentrons-nous plutôt sur ce beau disque de renaissance qui, comme si de rien n'était, témoigne surtout d'un furieux appétit de vivre, au fil de chansons la plupart inspirées... grâce peut-être à de belles collaborations avec des... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 octobre 2010

Hurts à la Sala Penélope (Madrid) le mercredi 27 octobre

Il est donc 21 h 30, et Hurts se met en place dans l’obscurité : outre Theo Hutchcraft au chant et Adam Anderson aux claviers (soit Hurts à eux deux…), il y a trois musiciens en backing band: un autre claviers en retrait, un batteur, et un curieux chanteur aux backing vocals, au look et à la carrure impressionnante, figé comme un mannequin dans la semi-obscurité. Le concert sur s’ouvre sur Unspoken, pas l’un des meilleurs titres de l’album « Happiness », mais une chanson avec montée en puissance qui permet la mise en place... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 00:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
27 octobre 2010

Révisons nos classiques : "Incassable" de M. Night Shyamalan

Si "Incassable" reste à date le plus beau film de notre cher M. Night Shyamalan, c'est qu'il travaille joliment deux thèmes majeurs de son oeuvre (la prédestination et le rôle que chacun est amené à jouer ; les mythes fondateurs de la société américaine et leur nécessité) en les mêlant dans un scénario aussi intelligent que constamment surprenant. La tristesse poignante de l'interprétation de Bruce Willis, qui n'a jamais été meilleur, se combine parfaitement avec une mise en scène juste, patiente, constamment... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 octobre 2010

Révisons nos classiques : "Les Temps Modernes" de Charles Chaplin

On associe trop souvent "les Temps Modernes" à sa première séquence, dans laquelle Chaplin symbolisa à la perfection l'asservissement de l'homme à la machine, et l'on oublie que le film est avant tout une ode désespérée (car il n'est pas sûr que le génial plan final, l'un des plus beaux du cinéma, soit réellement porteur d'illusion...) à l'homme ordinaire broyé par le capitalisme sauvage, assisté dans ses basses oeuvres par la machine policière, inhumaine et répressive. Revoir ce grand chef d'oeuvre visionnaire, alors que le... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 octobre 2010

Casa Pedro à Fuencarral : les vertus de la tradition...

Au milieu de cette petite ville ridicule et laide qu'est Fuencarral, il y a un petit restaurant tellement traditionnel qu'on ne saurait lui donner d'âge, et qu'une fois à table, entouré de serveurs qui paraissent aussi vieux que le décor suranné, on peut oublier que le XXè siècle est déjà loin derrière nous. Sans surprise, le patron (de la nième génération) se plaindra à nous de notre triste époque, si imprévisible. Il serait pourtant stupide de s'arrêter à ce contexte et ce décor vaguement déprimants, car j'ai fait la semaine... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
24 octobre 2010

"Happiness" par Hurts : douces années 80 ?

Oui, les années 80, que nous (qui les avons vécues) n'avons pas tant aimées, sont bien de retour. Hurts ressemble à un "cliché" un peu ridicule sorti de cette époque synthétique et arrogante, entre Pet Shop Boys pour l'aisance pop, Depeche Mode pour la pompe austère et Kraftwerk pour la froideur décalée. On sourira gentiment devant les tronches de croque-morts des deux gandins constipés sur la pochette d'un album intitulé "Happiness", et puis on se laissera doucement séduire par la qualité générale de leurs... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 13:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
22 octobre 2010

Révisons nos classiques : "Parle avec Elle" de Pedro Almodovar

Le fait de vivre en Espagne et de connaître un peu mieux la culture espagnole permet de jeter un regard neuf sur ce "Parle Avec Elle", que je ne suis pas loin de considérer comme l'un des plus grands Almodo, voire même l'un de mes filsm préférés de ces 20 dernières années. Le rapport que les Espagnols entretiennent avec Almodovar est beaucoup plus crispé, difficile, que les Français, et il est de bonne guerre de reprocher au "phare de la movida" sa complaisance envers les pires clichés de la culture espagnole -... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
21 octobre 2010

"Night Work", le troisième album de Scissor Sisters...

... est, enfin, leur premier album à me parler : si je n'avais pas vraiment accroché sur la pop efficace et middle of the road de leur début, ni sur les pompes assez fadasses de "Ta-Dah", voici enfin le disque enfiévré, drôle, et qui permet de "danser intelligent" que nous attendions depuis l'entrée de Prince dans les enfers du manque d'inspiration. Les références ne manquent pas, du glam rock à la disco des années 70 en passant par l'électro cold / dark des années 80, mais Scissor Sisters ont le brio de ne jamais... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]