03 novembre 2011

"Le passage de la nuit" de Haruki Murakami : pure perfection...

De tous les Murakami que j'ai lus, "le Passage de la Nuit" est sans doute celui qui laisse le sentiment le plus pur, et le plus parfait à la fois. Paradoxe, les différents récits qui le composent en se superposant l'espace d'une seule nuit sont tous des récits d'angoisse, de violence, de trouble et de perte, mais l'art de Murakami est de les envelopper d'une sérénité mélancolique qui nous touche au plus profond de notre âme : un peu paresseusement, on dira qu'il s'agit là de l'universalité de la poésie, qui fait que la prostituée... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

02 mai 2011

"La Ballade de l'Impossible" de Anh Hung Tran : naufrage complet, si loin de la beauté de Murakami...

C'est toujours une erreur d'aller voir l'adaptation cinématographique d'un livre ou d'un auteur qu'on aime. Murakami est aujourd'hui l'écrivain dont les livres me touchent le plus, alors que j'ai toujours considéré Anh Hung Tran (coupable de pensums mémorables mais curieusement adulés comme "Cyclo" ou "… la Papaye Verte") comme un pénible faiseur. "La Ballade de l'Impossible" abandonnée aux mains incompétentes du vietnamien accumule logiquement tous les handicaps : recours aux poncifs de la "belle image" la plus conventionnelle pour... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 11:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
07 avril 2011

"La Course au Mouton Sauvage" de Haruki Murakami : encore une fois un ravissement...

Parangon du style Murakami, "la Course au Mouton Sauvage" n'est ni plus ni moins qu'un ravissement perpétuel : de la description d'une relation érotique avec une femme aux oreilles magiques à la rencontre avec un chauffeur qui téléphone à Dieu, de la recherche d'un mouton maléfique qui veut contrôler le monde à une conversation dans le noir avec un ami mort, l'imagination fantaisiste de Murakami triomphe à chaque page de ce livre-bijou. Mais, bien entendu, comme toujours, derrière la couche légère d'auto-dérision, perce le spectre... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 06:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
30 novembre 2009

"La Fin des Temps" de Haruki Murakami

Je dois avouer que, quand on ne connaît de Murakami que ses enchanteresses histoires d'amour teintées de fantastique, "la Fin des Temps" est un choc... et d'abord une semi déception jusqu'à ce que... Mais commençons d'abord par expliquer où se promène cette fois Murakami : entre Kafka (absurde d'un monde incompréhensible au sein duquel se promène un héros-victime sans rébellion contre la machine qui le broie) et Philip K. Dick (monde-cerveau et basculement de réalités) ? entre sci-fi teintée d'heroic fantasy (le monde des... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 05:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
25 septembre 2009

"La Ballade de l'Impossible" de Haruki Murakami

"La ballade de l'impossible" - beau titre curieusement en décalage avec le thème apparent du livre de Murakami - est ce qu'on appelle aujourd'hui un roman "déceptif", c'est-à-dire trompeur, qui a en outre un drôle d'effet sur son lecteur : voilà un livre où il ne se passe pas grand chose, mais qu'on dévore comme un thriller. C'est aussi un livre assez classique "d'apprentissage" de la vie - qu'on imagine autobiographique - dans une veine assez Salingerienne (c'est l'une des deux références sur la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 07:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
26 juillet 2009

"Les Amants du Spoutnik" de Haruki Murakami : Antonioni chez les fantômes japonais

Du côté d'Antonioni, Murakami nous parle ici de l'ncommunicabilité fondamentale entre les êtres (ces spoutniks qui gravitent lentement sur des orbites différentes, rendant toute vraie rencontre impossible), et du brouillage des sentiments, ses personnages semblant tous plus ou moins prisonniers d'une apathie émotionnelle empêchant la réalisation de toute véritable histoire d'amour. Mais comme Murakami est japonais, il ne résiste pas - et pourquoi le devrait-il ? - à la tentation de faire de son triste conte de triangle amoureux une... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 05:49 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
17 juin 2009

"Au Sud de la Frontière, A l'Ouest du Soleil" de Haruki Murakami

"Il me semble que j'ai toujours essayé d'être quelqu'un d'autre. Il me semble que j'ai toujours voulu aller vers des gens et des lieux nouveaux et différents, pour m'inventer une vie nouvelle, devenir un être au caractère différent." (Page 218 de l'édition 10-18 de "Au Sud de la Frontière, A l'Ouest du Soleil" de Haruki Murakami). Je m'interroge, comment Murakami a-t-il fait pour écrire un livre SUR moi, fils unique au demeurant, sans me connaître ? Et puis, en parcourant les commentaires d'internautes sur ce beau,... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 05:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,