16 janvier 2008

Et maintenant... "Death Note"... le film !

Devant le succès mondial - mérité - du manga, il était logique qu'un petit malin décide de convertir le combat d'intellects entre L. (le bien, irritant) de Light (le mal, fascinant) en film. "Death Note" ne dure que 2 heures, et prend le parti honorable de ne simplifier ni les enjeux moraux et éthiques - un peu assénés au spectateur, quand même -, ni les circonvolutions aberrantes de l'affrontement, mais de n'en narrer que les premiers chapitres.... D'où une fin suspendue qui appelle logiquement une suite, mais... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 23:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

15 janvier 2008

Dîner d'affaires au "Petit Rétro", 5 rue Mesnil (16e)

C'est toujours un bonheur de tomber dans un quartier aussi coincé et artificiel que le 16e arrondissement sur un restaurant qui ressemble à un endroit humain, imparfait et ne prétendant à rien d'autre qu'à offrir de la nourriture décente dans une atmosphère traditionnelle sans tomber dans le folklore (même si le nom, "le petit rétro" traduit clairement cette tentation...). "Le petit rétro" offre exactement cela, avec une carte qui semble avoir des hauts (les saint jacques, crues et marinées en entrée ou... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 22:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
14 janvier 2008

Déjeuner au "Chai 33" (Bercy Village)

On a forcément une relation à la fois d'amour et de haine avec "Bercy Village", sorte de shopping center bobo à ciel ouvert, qui tour à tour séduit (ça vaut quand même mieux et que la zone qui s'étendait là auparavant, et que les centres commerciaux à air conditionné qui défigurent la planète toute entière...) et irrite (pas sûr qu'on veuille vraiment que notre vie se résume un jour à ce genre de lieux, bien conçus, pratiques, branchés, absolument sans âme...). Au milieu de "Bercy Village", il y a le "Chai... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 23:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
13 janvier 2008

Coup d'essai, presque coup de maître (n'exagérons rien !) : "Gone Baby Gone" de Ben Affleck

Disons tout de suite qu'on ne reconnaît pas grand'chose de Ben Affleck l'acteur (largement incompétent, chair à tabloïd) chez Ben Affleck le jeune réalisateur, et que c'est une bonne surprise. Sur un scénario de roman noir impeccable (suspense, retournements de situation, ambigüités, réflexion sur la relativité du Bien comme du Mal : on est en terrain connu, balisé même, mais garant de notre plaisir...), Affleck compense ses limites de metteur en scène, malheureusement jamais loin ici des tics de n'importe quel tâcheron des polars... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 13:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 janvier 2008

Séance de rattrapage : "Romanzo Criminale" de Michele Placido

Si l'on a au début un peu de mal à suivre ce qui se passe à l'écran, entre des personnages un tantinet indifférenciés (mais c'est le principe même d'une bande...) et une narration aussi superficielle qu'emballée, "Romanzo Criminale" nous accroche d'abord par sa mise en scène, à la fluidité toute Scorsesienne, et aux brusques irruptions de violence assez saisissantes. Michele Placido lorgne donc sur le meilleur du cinéma US, et on ne saurait lui reprocher cette ambition dans un pays qui a fait de la forme télévisuelle son... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 23:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 janvier 2008

Punk tsigane ? "SixNationState" !

"A crazy indie carnival fusion of ska, dub, reggae, mariachi and gypsy punk", dit un internaute, extatique. Y a-t-il quelque chose à ajouter ? Oui, parler du PLAISIR. Immense, immédiat, dès la première écoute de ces chansons gorgées d'une vie sauvage. On pense aux Pogues et à leurs hymnes déchirés, aux Woodentops frénétiques, et même aux merveilleux Shoulders (disparus corps et bien, ceux-là !) avec leurs chansons de caniveau, d'amour et de perdition. Mon seul problème avec "SixNationState", c'est que ça a été trop... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 23:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

10 janvier 2008

Voir pour la première fois "les Voyages de Sullivan" en 2008...

Cité aujourd'hui avec respect par maints critiques comme l'un des films "importants" des années 40, "les Voyages de Sullivan" conserve finalement toute la capacité à déstabiliser le spectateur qui l'avait fait rejeter alors par le public : car, à partir d'un sujet aussi personnel qu'ambitieux (la réflexion de Preston Sturges sur le rôle du cinéma dans une société en crise, autant que sur l'obscénité potentielle de la richesse des "balladins" d'Hollywood dans un monde alors noyé sous la misère et la... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 22:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 janvier 2008

"Death Note 7" : on aurait aimé que cela soit le dernier, mais...

Inutile de le nier, le retournement de situation opéré dans la première partie de ce tome 7 par le scénariste de génie de "Death Note", est absolument scotchant : justifiant le long tunnel des chapitres précédents, Tsugumi Ohba nous plonge dans une admiration béate devant la stupéfiante manipulation construite par Light, joueur d'échec suprême qui joue ici avec sa vie, comme avec le futur de l'humanité - rien que cela. A partir de là, les forces du mal méritent clairement de triompher, ce qu'elles font... nous plongeant du... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 05:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
07 janvier 2008

QOTSA au festival de Hove (Norvège) le 26 Juin 2006

Quand on considère, comme moi, que Queens of the Stone Age est l'un des groupes les plus importants et novateurs de ces dernières années, il est difficile de ne pas ressentir un peu de frustration devant les prestations scéniques de la troupe de Josh Homme, et qui plus est, de leurs enregistrements live. Sur scène, la brutalité autiste de la musique, alliée à la concentration des musiciens sur l'aspect "technique" de celle-ci, fait que l'on ressent en général peu de "jouissance" - malgré les régulières... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 20:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
06 janvier 2008

"It's a Free World..." Loach at his best !

"It's a Free World" est sans aucun doute le meilleur film de Ken Loach depuis l'inoubliable "Ladybird...", même si l'on n'y retrouve pas tout-à-fait la force de sa meilleure "période" : c'est que, sur le sujet plus que pertinent, mais absolument crucial, qu'est la dégradation du statut de l'humain dans nos sociétés gangrénées par le profit à tout prix, et le cortège d'horreurs qui accompagne l'immigration des pauvres, Loach centre son film sur un personnage de femme extraordinaire, qui va entraîner le... [Lire la suite]
Posté par Excessif à 12:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :