Chasseurs_de_DragonsIl n'y a finalement qu'une seule "bonne" raison d'accompagner sa fille de 8 ans voir "Chasseurs de Dragon", mais elle est loin d'être négligeable : voici un film, français de surcroît, qui vous offre 1 h 20 de voyage merveilleux dans un monde d'heroïc fantasy (pas mon dada, pourtant !) d'une splendeur ébouriffante. Qu'importe alors la pauvre linéarité de l'intrigue, le manque de profondeur des personnages qui véhiculent les habituelles niaiseries des films pour enfants (hormis une conclusion amorale bien sentie, quand même...), voire les incroyables "trous" du scénario, prouvant combien Qwak et consorts ont eu du mal à imaginer des solutions à l'invincibilité de leurs dragons. On pardonnera même les emprunts massifs à Trondheim/Sfar (l'univers en miettes, le dragon-squelette, les chauve-souris, on frôle le plagiat pur et simple du "Donjon Crépuscule"), et on ressortira du film littéralement "enchantés" (au sens exact du terme) de voir enfin la technologie actuelle matérialiser une vraie "vision" créatrice.