PoticheDans la lignée de son "8 femmes", déjà très réussi, Ozon persiste et signe avec ce beau "Potiche", film d'une rare intelligence dans son geste de se faire rencontrer le théâtre le plus "ringard" - celui de "Au théâtre ce soir" - avec la réalité sociale française la plus pertinente (même si l'histoire est sensée se passer à la fin des années 70), mais surtout dans la subtilité d'un second degré jamais narquois, jamais surplombant, toujours généreux envers ses personnages. D'où le plaisir plus fin qu'on pourrait d'abord croire de voir des stéréotypes divertissants prendre du relief, de la profondeur, puis tout simplement prendre vie, avant que le film ne se termine en superbes points de suspension, et, bien sûr, en chansons. Ah ! Est-il encore besoin de répéter combien la Deneuve peut-être magnifique de fraîcheur et de jubilation dirigée par Ozon ? Oui, "Potiche" est une franche réussite...